50% des femmes ont peur d’accoucher !

Au 8ème mois de grossesse, la peur d’accoucher a atteint son point culminant ! La grossesse conduit inévitablement à l’accouchement. Mais, durant les premiers mois, on ne réalise pas vraiment. À l’annonce de notre grossesse, les 9 mois de gestation nous paraissent interminables. Donc on n’y pense pas vraiment mais finalement ça passe très vite et plus l’échéance approche plus on est terrorisées.


Peur d’accoucher : Pourquoi cet événement est si anxiogène ?

 

 

Peur de l’inconnu

 

Si l’accouchement est inscrit dans un processus naturel connu de tous, il n’en n’est pas moins anxiogène. Notamment lors d’une première grossesse où les craintes sont intrinsèquement liées à la peur de l’inconnu. Même si cet événement est banal, il reste un mystère tant qu’on ne l’a pas vécu.  C’est pourquoi la peur d’accoucher concerne essentiellement les premières grossesses.

 

 

Fiction et science fiction

 

La peur d’accoucher est majoritairement alimentée par l’appréhension de la douleur. Elle-même nourrit les nombreuses représentations pénibles de cet évènement.

 

Que ce soit dans les films, les romans ou au théâtre, l’accouchement est toujours décrit comme une épreuve douloureuse. Les hurlements et les pleurs que constituent ces fixions marquent, même inconsciemment, la plupart des femmes. Il y a aussi les légendes urbaines qui dépeignent des accouchements cauchemardesques. Vous savez cette femme, dont on a toutes déjà entendu parlé, qui a passé 24h en salle de travail !

 

 

Les actes médicaux

 

Quand on pense accouchement, on pense péridurale, épisiotomie ou césarienne. Et il faut dire qu’entre l’aiguille toute droit sortie d’un film d’horreur, dépeinte par notre esprit ou l’incision vaginale, on a de quoi flipper.

 

 

Les séquelles

 

La peur d’accoucher est étroitement liée à une multitude de craintes annexes, qui entourent l’accouchement. Prenons l’épisiotomie : même si certains tendent à la banaliser notre crainte n’en n’est pas moins légitime !… Imaginez que ces messieurs aient à sortir 3 kg par leur urètre !!! Le simple fait d’en parler éradiquerait 90% de la population masculine mondiale !!!


Si nous en faisons moins cas au quotidien, nous ne sommes pas moins attachées à nos parties intimes.


Et la perspective de se retrouver avec un vagin mutilé n’excite personne !  Même si on nous répète sans cesse que la nature est bien faite et que le corps reprend finalement son aspect originel…bla bla bla ! Ça pique !!! Et quand on pense à l’épisio, on a littéralement envie de tourner de l’œil !

 

 

Peur de l’intrusion intime

 

L’intimité joue un rôle important dans la peur d’accoucher. Une étude Israélienne a même révélé qu’une femme sur trois présentait des signes de trouble de stress post-traumatique après leur accouchement. Oui oui les mêmes traumatismes des soldats !

 

L’une des raisons serait l’intrusion intime… Ok c’est un acte médicale, mais se retrouver les jambes écartées devant tout un staff hospitalier ça n’est pas vraiment réjouissant ! Notre intimité n’aura jamais autant été exposée ! Certes, beaucoup sont passées par là, mais ça n’en n’est pas moins traumatisant. Si on le reconnaissait tout simplement, la pilule serait peut-être plus facile à avaler ! Et puis un bébé si petit soit-il c’est énorme !!

 

 

Le choc de la désexualisation

 

On a peur d’accoucher et parfois on a simplement peur de ne plus être la même !

 

Voir notre vagin, longtemps considéré comme un organe sexuel, se métamorphoser en appareil reproducteur c’est déstabilisant ! Alors quand on pense à la dimension sexy de l’accouchement et qu’on se projette sur le plateau technique, on a du mal à s’envisager en reine du x ! Et elle nous manque déjà… !!!

 

Puis on pense à l’avenir ! On se demande à quoi ressemblera notre vie sexuelle après ça…Déformation et élargissement vaginal … Et si bébé restait là où il était finalement ! Il n’est pas si mal au chaud !!!

 

 

Pour le meilleur :

 

Comme pour tout ce qui vaut le coup dans la vie, il faut bien manger son pain noir ! BLA BLA ET BLA « TU ACCOUCHERAS DANS LA DOULEUR » ! EXIT LES REFRAINS JUDÉO –CHRÉTIENS CULPABILISANTS !

 

Non je suis beaucoup moins perverse ! Tout ce que je peux vous dire c’est qu’après avoir envisagé le pire, votre accouchement vous apparaitra sûrement comme une partie de plaisir, ou presque ! Et dans le cas contraire, Dieu inventa la péridurale !

 

 

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande