Au-delà du baby blues !

Contrairement aux idées reçues la depression post-partum n’est pas un synonyme du baby blues. Alors que le baby blues s’inscrit dans le processus des suites de couche. La dépression post-partum est une dépression à part entiére. 


 

Dépression post-partum : C’est quoi au juste ?

 

Contrairement au baby blues qui survient dès le troisiéme jour après l’accouchement et dont la durée n’excèdent pas plus de deux semaines. La dépression post partum peut subvenir à tout moment durant l’année qui suit la naissance et peut durer jusqu’à 1 an.

 

Si le baby blues est bref et naturel la dépression post partum est une vraie maladie, parfois lourde de conséquences, pour la mère comme pour l’enfant ! En l’occurrence cette maladie peu connue du grand public touche 10 à 20% des jeunes mamans.

 

 

Quels sont les symptômes ?

 

Les symptomes de la dépression post partum sont divers et varient en intensité selon les cas :

–       Irritabilité

–       Profonde tristesse

–       Désintérêt global

–       Insomnie

–       Culpabilité

Mais si ces symptômes sont connus, ils restent difficiles à détecter parce que la plupart des mamans s’emploient à les cacher. Et pour cause, on a tous tendance à penser que la naissance d’un bébé procure systématiquement la joie de sa maman !

Or même si les mamans atteintes de dépression post partum ne savent pas toujours nommer leur mal, elles ont consciences ne pas être dans la norme ! Souvent honteuses, elles cultivent le déni pour sauver les apparences vis à vis de leur entourage.

 

 

Comment la dépression post-partum se manifeste ‘ elle ?

 

Pour ces mamans tout se complique dès la naissance ! Le jour J le tourbillon d’amour tant attendu n’est pas au rendez-vous ! En dépit de tout ce qu’elles ont toujours entendu l’épanouissement présumé est aux abonnés absents. Certaines tentent de focaliser toute leur attention sur bébé, dans l’espoir qu’un coup de foudre ait lieu. D’autres ont du mal à s’occuper de lui, convaincues qu’elles sont inaptes, voir dangereuses pour leur enfant, du fait de l’absence d’instinct maternel. Ces femmes font face à de nombreuses angoisses et à une culpabilité extrêmes, qu’elles nourrissent jour après jour. La plupart d’entre elles vivent un réel cauchemar ! Qu’y a t’il de pire qu’une mère qui n’aime pas son enfant ! Elles se perçoivent comme des monstres, culpabilisent, se dévalorisent et se murent dans le silence jusqu’au jour où elles craquent !

 

Et le plus tôt sera le mieux ! Parce que le point de rupture leur permet  de révéler leur souffrance au grand jour et de faire un pas non négligeable vers la guérison. Et il n’y a pas de temps à perdre pour soigner cette dépression!!!

 

 

À quoi est due cette dépression post-natale ?

 

Il n’y a pas de raison unique à la depresion post partum mais de multiples facteurs qui peuvent lui être favorables. Il semblerait que l’enfance et les rapports familiaux de la jeune maman joue un rôle prépondérant.

 

Un entourage familial absent ou des relations compliquées avec sa propre mère peuvent favoriser la dépression post-partum de la jeune maman. On sait aussi que les mamans qui ont des bébés difficiles, qui requièrent énormément d’attention sont plus sujettes à cette forme de pathologie. Une relation de couple bancale ou l’épuisement peuvent aussi constituer des conditions propices à cette dépression.

 

Le fait est qu’au-delà de provoquer un mal être pathologique chez la mére, la dépression post partum influence les rapports entre la mére et son bébé, allant jusqu’à provoquer des troubles de l’allimentation, du sommeil et comportement chez l’enfant.

 

 

Quel traitement ?

 

Comme toutes les maladies la dépression post partum se soigne mais il n’y a pas de remède miracle. Il existe plusieurs traitements spécifiques, qui varient au cas par cas, en fonction de l’intensité de la dépression et de la mère concernée.

 

Il suffit souvent de bienveillance et de quelques heures de thérapie pour mettre le doigt sur un évènement ou une relation mal vécue.

 

Mais pour  certaines mamans qui n’arrivent pas à aller de l’avant ni à créer de lien avec leur bébé, il existe des structures dédies. Où elles et leurs bébés sont accueillis et accompagnés.
Dans ces établissements médicalisés les mamans sont guidées tout au long de leurs journées avec bébé, tout en bénéficiant de l’expertise de pédopsychiatre et thérapeutes spécialisés quand elles en ressentent le besoin ! Ce traitement leurs permet de faire le point sur leurs émotions et de comprendre leur blocage. Tandis qu’elles prennent peu à peu confiance en leurs capacités maternelles.

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande