Des réactions aux antipodes de nos attentes !

 

Annoncer sa grossesse, revient un peu à redistribuer les cartes au sein d’une famille. L’arrivée d’un bébé modifie les rôles de chaque membre, en influant sur la place qu’il occupe. Ainsi, à l’annonce d’un heureux évènement, certains ont peur de sortir du jeu ou de se voir rétrograder au lieu de se réjouir !


 

Un heureux évènement : quand le rêve vire au cauchemar !

 

Les parents, passant du statut de parents à celui de Grand Parents, craignent parfois de perdre les liens privilégiés qui les unissent à leurs enfants.

 

Dans le cadre de relations fusionnelles, comme c’est souvent cas dans les relations mère / fille, ce phénomène s’accentue et peut entrainer des réactions désagréables, voir nocives pour la future maman ! Dans ces rapports particuliers, le cordon n’est pas encore coupé mais il le sera forcement lorsque la fille deviendra mère à son tour. L’heureux événement rend la rupture inévitable !

De facto, l’annonce de la grossesse marque une coupure violente pour la future grand-mère, pouvant entrainer des réactions aussi diverses qu’étranges !

 

Il y a évidemment la maman qui se réjouit de voir la famille s’agrandir à l’annonce de l’heureux évènement. Celle qui est excitée à l’idée de faire la tournée des boutiques de puériculture, qui appelle quotidiennement sa fille pour prendre de ses nouvelles, qui se montre à l’écoute et la rassure quand les doutes surviennent… Bref la future grand mère représentée dans l’imaginaire collectif.

 

Mais il y a aussi celles qui ne font pas cas de la grossesse de leurs filles, au point de ne jamais la mentionner. Même si c’est extrêmement douloureux, il est probable que ce déni soit pour elles, une manière d’occulter le fait que la relation va irrémédiablement changer lorsque leurs filles deviendront maman. En niant leurs grossesse, elles repoussent ainsi l’échéance, parce qu’elle ne veulent pas couper le cordon.

 

Pour d’autres, il se peut que la grossesse de leur fille les renvoie à leurs propres grossesses et à leurs vécus, peut-être encore douloureux. Nier la grossesse serait ainsi un moyen de ne pas revivre ces moments désagréables.

 

 

TIC TAC TIC…

 

Et il ne faut pas oublier celles chez qui l’heureux événement déclenche une crise d’ado à 60 ans et qui ne parlent que d’elles ! Comme si le fait de voir leurs filles devenir maman leur donnait subitement la notion du temps. Ainsi, un seul mot d’ordre : penser à elles !


Résultat : On se retrouve avec une pré-pubère narcissique de soixante balais ! L’horreur !


Vous accompagner pour votre écho ? Pas le temps, elle refait la déco de son appartement. Les boutiques de puériculture ? «C’est chiant !»  « Je dois trouver une robe sexy pour le mariage de Micheline »! La visite des maternités peut-être ?! « Il fait trop chaud et je vais chez le coiffeur ! » …

 

« Ton mari m’a dit que tu rencontrais des complications avec ta grossesse ! … Je veux bien venir mais il faut me réserver un bel hôtel… parce que la dernière fois j’ai mal dormi !!! » OKKKKK ! On va faire sans ! Gérer le nombrilisme et les désidératas de la diva ça va faire beaucoup là…

 

Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ! Et pourtant la relation mère-fille est essentielle pour celle qui aborde la maternité. La grossesse est un bouleversement intense pour une femme. Durant cette période, elle se lance dans une introspection quasi-automatique. Elle revit son enfance, sa famille et le lien maternel, ce qui l’aidera à se situer en tant que maman à son tour.

 

Alors lorsqu’on vit cette étape cruciale sans maman, qu’elle soit décédée ou volontairement absente, les doutes sont décuplés et laissent place à une profonde solitude. Dans ce cas, pour éviter que l’heureux événement vire au cauchemar, mieux vaut se rapprocher de la famille qu’on a choisie, celle qui vous soutient et qui vous fait du bien ! En attendant que votre mère retrouve ses esprits !

 


Enceinte : réaction des amies ?

Enceintes depuis peu on est parfois surprises, voir déçues par les réactions de nos amies ! En fonction, de leurs âges et de leurs bilans respectifs, les femmes peuvent se montrer assez hostiles envers une femme enceinte !

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande