Enceinte et angoissée : Pas de panique !

Au 8ème mois de grossesse, la plupart des mamans connaissent déjà les angoisses de la grossesse des premiers trimestres. Mais, à ce stade de la grossesse, les nausées ont disparu et les futures mamans ont eu le temps de se faire à l’idée d’être enceinte. Pourtant, même si la tempête du premier trimestre est passée, certaines angoissent subsistent tout au long de la grossesse


Les angoisses de la grossesse : Légitimes ou obsessionnelles ?

 

 

Les angoisses de la grossesse sont innombrables et propres à chacune, mais certaines d’entre elles sont récurrentes. Les angoisses de la grossesse sont normales. Toutes les futures mamans passent par là.  Et pour cause une première grossesse conduit inévitablement à une multitude de premières fois, toutes plus craintes les unes que les autres… De l’accouchement à la santé de bébé, les angoisses sont variées. Lambda ou cauchemardesques, souvent disproportionnées, nos angoisses prennent rapidement le pas sur l’excitation !

 

Bien que légitimes, ces angoisses doivent être calmées. Il est primordial d’essayer de les comprendre et de les rationaliser pour gérer son stress. Si la plupart de ces angoisses sont infondées, le stress qu’elles génèrent est bien réel et mauvais pour bébé.

 

 

Éviter la psychose !

 

Enceinte, on peut rapidement basculer dans la psychose. Et c’est à ce moment précis de notre vie, où on est cernée par les angoisses de la grossesse, que les anecdotes les plus sombres se succèdent.

Si vous n’entendiez jamais parler d’accouchement, désormais Il y aura toujours quelqu’un pour vous raconter une expérience dramatique, vécue par une femme de son entourage. Une amie d’amie qui a fait une fausse couche ou l’histoire d’un bébé mort-né.

Il suffit d’être enceinte pour croiser des personnes handicapées à longueur de journée. C’est comme une malédiction. Quand on allume la télé… Surprise…un documentaire sur les malformations congénitales ! NON ÇA N’EST PAS UN SIGNE !!!

 

 

Comment gérer les angoisses de la grossesse ?

 

Interrogations restées sans réponses, légendes urbaines traumatisantes ou simple psychose ? Comment gérer les angoisses de la grossesse? Alors que nos hantises et nos incertitudes sont nombreuses et décuplées par nos hormones !

 

 

Les classiques

 

Souvent liées à la santé de bébé, les angoisses de la grossesse sont aussi naturelles qu’irrationnelles.

 

« Est ce que mon bébé va bien? » «  Est ce qu’il est normal? » « Et si la cuite que j’avais prise au mois de juillet entrainait des séquelles irréversibles » ?

 

Même si on n’est plus au Moyen-âge et qu’on a fait tous les examens de dépistages requis, ça ne suffit pas toujours à nous rassurer ! … On a tendance à bloquer sur le taux d’incertitudes des examens médicaux jusqu’à en faire des cauchemars.

 

Lorsque Bébé ne bouge plus pendant 24h, on s’inquiète, puis on ne vit plus ! Alors, en digne produit de la génération Y, on cherche un peu de réconfort sur internet … Inévitablement à force de fouiner, on tombe sur des histoires aussi sordides qu’effrayantes. On lit des témoignages, plus flippants les uns que les autres, qui accentuent notre angoisse…

 

  1. STOP !!!! Pour les angoisses s’informer est encore la meilleure solution, même si ça implique de poser des questions apparemment stupides ! Après tout on n’a pas toutes fait médecine…
  2. Évitez les forums, vous tomberez assurément sur le cas sur mille qui vous empêchera de dormir pendant 9 mois !
  3. Préférez les avis médicaux. Notez toutes vos questions et soumettez votre gynéco à un interrogatoire musclé…C’est son boulot ! Et les angoisses de la grossesse c’est son rayon !

 


Mais parfois la fiction l’emporte sur la raison !


 

« J’en sais quelque chose ! Durant ma grossesse, ma fille n’a jamais daigné montrer son visage pendant mes échographies! Le gynéco avait beau me rassurer, je n’arrêtais pas d’envisager le pire. Des malformations bénignes à Frankestein himself, j’ai psychoté pendant 9 mois… Au final …Un bébé aussi proche que possible de la perfection! Parole de maman, en toute OBJECTIVITÉ BIEN SUR ! »

 

 

Les plus farfelues !

De la gestation à la science fiction !

 

Et si au lieu d’être l’ange tant attendu, bébé était la poupée Chucky en personne! Si il passait ses journées à pleurer sans raison et se mettait à hurler de plus bel quand je le prenais dans mes bras! Et si il ne m’aimait pas ! Ou pire…! Et si contrairement aux idées reçues sur le lien filial, je ne m’attachais pas à lui ! Au box office des angoisses de la grossesse, la peur de ne pas être à la hauteur occupe la première place !

 

  1. STOP !!! Un bébé machiavélique ça n’existe pas dans la vraie vie! S’il pleure c’est qu’il y a une raison ! Alors comme on n’est pas devin et encore novice en la matière, on se range du côté de la logique et on procède par élimination : biberon, couche, dodo ! C’est sûrement un des 3 !
  2. Et si la règle de 3 n’a pas fonctionné, on check sa température et on lui donne du doliprane !
  3. Pas d’inquiétude, vous l’aimerez votre petit monstre ! Même dans ses phases ingrates, vous le trouverez sublime. Ça n’est qu’après, en sortant vos albums photo que vous rendrez compte qu’il ressemblait à un champion de MMA boursouflé…

 

 

Vaincre les angoisses !

 

  1. Il n‘y a pas de recettes miracles pour vaincre les angoisses de la grossesse.
  2. Parfois il suffit d’en parler pour calmer les angoisses
  3. On s’adresse à des professionnels !!! Le commun des mortels adore colporter des légendes urbaines, sans se soucier des conséquences. Alors on sélectionne ses interlocuteurs !
  4. Une fois qu’on a obtenu des réponses médicales, on arrête de fouiner. Quand on remue … ça éclabousse ! On stop net les investigations diverses et variées.
  5. Enceinte, on ne peut ni boire ni fumer pour se détendre… Alors on compense avec des plantes.
  6. Pour décompresser on essaye le yoga, l’acupuncture ou la sophrologie. L’idée étant de faire le vide pour chasser les angoisses de la grossesse et de se relaxer pour les empêcher de revenir.

 


Les angoisses de la grossesse : Quelles conséquences sur bébé ?

 Bien que légitimes, ces angoisses doivent être calmées. Il est primordial d’essayer de les comprendre et de les rationaliser pour éviter le stress. Si les angoisses liées à la grossesse et aux changements de vie qu’elle implique n’ont pas de répercussions sur le fœtus, des études ont démontré que certaines formes de stress prénatal pouvaient avoir des conséquences sur l’enfant et nuire à son développement

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande