Exposée au Toxoplasmagondii !!!

Une femme sur deux n’est pas immunisée contre la toxoplasmose. Et si la bactérie est bégnine pour maman, elle représente de sérieux risques pour bébé. Alors, quand on n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, mieux vaut suivre les recommandations d’usage à la lettre, même si ce régime stricte est très contraignant ! Pour l’éviter !


Pas immunisée contre la toxoplasmose : de nombreuses contraintes ….

Vos examens sanguins ont révélé que vous n’étiez pas immunisée contre la toxoplasmose. Et même si le médecin vous a dressé la liste des précautions à appliquer, c’est un peu flou ! Il faut dire que la liste est longue et que ses recommandations sont souvent contestées !! Pourtant, elles sont et restent primordiales ! Parce que, quand on n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, on peut l’attraper à tout moment. Et contrairement à certaines rumeurs, il n’existe aucun vaccin contre la toxoplasmose. En cas de contamination pendant la grossesse, la toxoplasmose peut entrainer de graves séquelles pour bébé. Il y a bien des traitements, mais ils ne sont ni infaillibles, ni sans risques ! Alors mieux vaut prévenir que guérir !

 

 

Focus sur les recommandations !

 

La liste des restrictions est déjà longue pendant la grossesse. Mais quand on n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, la liste des contraintes s’allonge considérablement ! 1 femme sur 2  y est soumise pendant sa grossesse ! Quand on n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, le simple fait de manger une salade en terrasse est à proscrire! Mais, même si on est souvent tenté de passer outre, on est vite rappelée à l’ordre !

 

Même si, ces dernières années, la toxoplasmose a souvent été sous estimée, les médecins ne cessent marteler le caractère essentiel de la prévention ! Une infection due au toxoplasmagondii peut être lourde de conséquence, allant jusqu’à provoquer des malformations fœtales et des retards de croissances importants. Alors qu’aujourd’hui, on maitrise parfaitement les mesures préventives qui permettent d’éviter de tels désastres !

 

 

Les gestes préventifs :

La sérologie mensuelle :

Pour les phobiques des aiguilles c’est loin d’être une partie de plaisir ! Mais cette prise de sang mensuelle est indispensable pour détecter une éventuelle contamination au plus vite, et mettre en place le traitement adéquat!

 

 

Régime alimentaire stricte :

Quand on n’entend souvent dire que, lorsqu’on n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, il suffit d’éviter la viande crue ! On comprend ensuite que ce raccourci est bien loin de la réalité !

 

 

  1. Ne pas consommer d’œufs crus ou de lait cru.
  2.  En dépit des idées reçues, quand on n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, éviter la viande crue ne suffit pas ! les viandes marinées séchées ou fumées ne sont pas forcément exemptes de parasites. Alors, dans le doute, on s’abstient de charcuterie et de viande de grison, au même titre que de carpaccio et de tartare. Et on opte pour un steak bien cuit ! Néanmoins, pour les inconditionnelles du steak tartare, il y a un moyen de satisfaire vos envies !Si la tentation est trop forte, achetez de la viande fraîche, puis congelez la dans un sac hermétique durant 6 jours à moins 20° pendant une bonne semaine, avant de la consommer ! En revanche il est hors de question de mettre un œuf cru dans votre tartare !
  3. Par ailleurs, de nombreuses études démontrent que les procédés de salaison, de fumage ou de séchage de la viande ne détruisent pas le parasite. La réfrigération des aliments ne suffit pas éliminer le risque de contamination, on trouve des parasites encore viables après 70 jours à 4°C ! La cuisson au micro-onde ne tue pas non plus le parasite !
  4. Mais il faut aussi laver minutieusement les fruits et les légumes frais avant de les consommer pour éliminer tout résidu de terre. Les plus prudentes peuvent aussi les peler ou les laver au vinaigre blanc. Dans le doute, on déconseille de consommer des légumes crus et des fruits dans les restaurants
  5. On préconise également de nettoyer les surfaces et les ustensiles ayant été en contact avec de la viande crue ou des légumes terreux. Ce qui implique la cuisine et le plan de travail mais aussi, et surtout, le frigo !!
  6. On prévient la contamination croisée en se lavant bien les mains et les ongles !
  7. Quand on n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, on s’arme de gants avant de patauger dans la terre ! Avis aux adeptes du jardinage le toxoplasma gondii pullule dans les jardins !!! Porter des gants au moment de manipuler des substances (sable, terre, outils de jardinage) pouvant avoir été contaminées par des selles de chat, et bien se laver les mains et les ongles par la suite.

 

 

 

Le Point sur les matous :

 

 

Bien que la bactérie se développe essentiellement dans l’organisme des chats, il n’est pas nécessaire de les bannir pour autant !! En revanche, quand on n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, les chats de salons sont plus rassurants que ceux qui passent leur vie à barouder dans les champs !

 

 

  1. Pour réduire le risque d’exposition des chats domestiques, on préconise de les garder à l’intérieur et de leur donner des aliments cuits.
  2. Leurs selles sont particulièrement porteuses de la bactérie. De ce fait, il faut s’en débarrasser rapidement. On conseille de changer leur litière toutes les 24heures, avant de désinfecter le bac avec de l’eau bouillante pendant près de 5min. N’oublier pas de porter des gants ou de confier cette tache à un tiers !

 

 

 

 

 

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande