Il est temps de booker votre chambre !

Au 3ème mois de grossesse, il est temps de choisir sa maternité ! Le temps passe vite et certaines cliniques sont victimes de leur succès. Pour avoir une chance d’accoucher dans les meilleures, mieux vaut s’y prendre en avance.


Choisir sa maternité : plusieurs critères à prendre en compte

 

Choisir sa maternité, ce n’est pas comme choisir le spot de ses prochaines vacances. Mais ce lieu doit tout de même comprendre plusieurs critères. Et plus on s’y prend à l’avance, moins on a de risque que l’établissement affiche complet !

 

 

Comment choisir sa maternité ?

 

 

La réputation

Malheureusement on ne peut pas encore choisir sa maternité sur Tripadvisor ! Même si elles ne sont pas encore notées sur internet, les maternités sont souvent précédées par leurs réputations. Et les classements des meilleurs services obstétricaux sont fréquemment publiés sur divers supports réputés.

 

 

Le confort

Comme vous allez y vivre un moment mémorable, autant ne pas se tromper. Et même si le design n’est pas essentiel, mieux vaut s’y sentir bien. Après avoir subi un accouchement, votre corps appréciera un peu de confort ! Toutes ces épreuves justifient bien un certain standing. Il faut penser corps en chantier pour choisir sa maternité. Parce que c’est bien dans cet état que vous vous retrouverez.

 

 

Une chambre individuelle

C’est déjà difficile de trouver le sommeil lors d’une hospitalisation entre les visites nocturnes des infirmières et les bruits métalliques qui retentissent dans les couloirs. Mais imaginez d’avoir à partager votre chambre avec une voisine qui ronfle. En plus de vous taper sa famille quand vous vous êtes enfin débarrassée de la vôtre ! L’intimité est un luxe à ne pas négliger pour choisir sa maternité. Si vous appréciez le calme quand vous êtes malade, vous vous rendrez vite compte qu’après un accouchement c’est vital.

 

 

Les équipements.

En France, les maternités sont classées selon 3 niveaux, en fonction des équipements dont elles disposent. Pour choisir sa maternité, il faut prendre en compte le déroulement de sa grossesse. Si votre grossesse est dite à risque, votre obstétricien vous orientera probablement vers une maternité de niveau III.

 

Niveau I : l’établissement dispose d’un bloc opératoire. Le personnel est formé aux premiers gestes d’urgence à effectuer sur bébé.

 

Niveau II : l’établissement dispose d’un bloc opératoire et d’un service de néonatalogie.

 

Niveau III : Il dispose de la totalité des équipements, à savoir un bloc opératoire, un service de néonatologie et un service de réanimation.

 

 

Le gynécologue

Les gynécologues pratiquent généralement dans deux ou trois maternités. Ainsi, pour choisir sa maternité on peut suivre son médecin ou choisir son établissement et se référer à la liste des praticiens qui y exercent! Il n’y a pas de règles !

 

 

La méthode d’accouchement

Tout dépend de la manière dont vous souhaitez accoucher !
Si vous voulez un accouchement naturel, les établissements de niveau II et III risquent de ne pas correspondre à vos attentes, du fait même de leur structure. Alors que si vous faites de la sécurité une priorité, vous apprécierez d’y trouver l’intégralité des équipements en cas de besoin.

 

Pour celles qui sont aussi attachées à la proximité qu’à la sécurité, certaines structures à taille humaine travaillent en étroite collaboration avec des services de néonatalogie et de réanimation. En cas de complications, un transfert médicalisé est alors effectué dans les meilleurs délais.

 

 

La localisation :

Il vaut mieux choisir sa maternité à proximité de chez soi. Si vous habitez une grande ville, ça ne sera pas un problème. En revanche si vous vivez dans lieu plus excentré, il est primordial de prendre cet élément en compte. Là encore, ça n’est pas un hôtel ! On ne choisit pas une maternité en bord de mer quand on habite Paris, pour profiter de l’air marin. À moins d’avoir un proche qui nous héberge pendant 9 mois !

 

 

Le coût :

Si dans les maternités publiques ou conventionnées les accouchements sont intégralement remboursés par la sécurité sociale, le séjour dans certaines cliniques privées non conventionnées peut être aussi couteux que dans un hôtel 5*.

 

N’hésitez pas à vous renseigner sur les tarifs et à vous rapprocher de votre mutuelle, avant de devoir renoncer aux études supérieures de votre futur bébé…

 

Hôpitaux ou cliniques privées ?

 

  1. L’accompagnement : Les hôpitaux doivent faire face à un nombre important de patients. Compte tenu de la forte affluence et des sous effectifs, l’accompagnement est plus technique que personnalisé. Dans les maternités privées, on est plus encadrée, et on est accompagnée par une sage femme dédiée.
  2. Le cadre : Alors qu’on reproche souvent aux hôpitaux leur froideur, les cliniques privées sont plus cosy, de part leur structure à taille humaine et leurs aménagements. Les chambres individuelles sont plus chaleureuses. Bien que certaines manquent encore cruellement de modernité, d’autres offrent des services de palace. Quand on accouche à l’Hôpital Américain on à même la suite et le major d’homme qui vont avec !
  3. Le repos : Quand on accouche dans une clinique privée, on peut choisir de laisser bébé à la nurserie pour la nuit. Des puéricultrices s’occupent de lui pendant que maman récupère, avant de le retrouver au petit matin.  Ce service est proposé par certains hôpitaux publics mais il n’est pas systématique.
  4. L’expérience familiale : Dans la majorité des maternités privées, un lit d’appoint peut être ajouté sur demande pour le papa.

 

 

Celles qui souhaitent privilégier l’expérience et le confort se tourneront vers les cliniques privées. Désirant fuir la froideur et l’industrialisation des hôpitaux, elles se reconnaîtront d’avantage dans ses structures à taille humaine.

 

Mais si les hôpitaux sont de plus en plus perçus comme des usines médicalisées, où l’humain est négligé au profit de l’efficience, certains hôpitaux font exception et disposent de services obstétriques très réputés. Quelques uns proposent même des services habituellement réservés aux établissements privés. Là encore tout dépend où vous vivez !

 

Pour faire le bon choix, n’hésitez pas à visiter les services des maternités qui vous entourent.

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande