Interruption spontanée de grossesse !

Les fausses couches précoces touchent 1 femme sur 4. Mais lors de la 1ère échographie, les risques de fausses couches sont souvent derrière nous !


Fausses couches : 15% des grossesses s’arrêtent spontanément :

 

Généralement, le risque de fausse couche est écarté lors de l’échographie du 1er trimestre. Ce qui explique pourquoi la plupart des femmes n’annoncent leur grossesse qu’au 3ème mois. On a toutes une amie qui a fait une fausse couche ! Et pour cause, contrairement aux idées reçues, au moins 15% des grossesses s’achèvent spontanément.


1 femme sur 4 est victime d’une fausse couche précoce


Les fausses couches précoces sont les plus fréquentes. Elles surviennent avant la 12ème semaine de grossesse et concernent 1 femme sur 4. Si bien que, beaucoup de femmes font des fausses couches, sans s’en rendre compte, avant même de savoir qu’elles sont enceintes.

 

Des aberrations chromosomiques en cause

 

Selon les spécialistes, ces fausses couches sont majoritairement dues à des anomalies chromosomiques qui auraient, de toutes manières, empêché le bon développement du fœtus.


Petit rappel de SVT : 23 chromosomes papa + 23 chromosomes maman = Bébé

Mais s’il en manque, ou si l’un d’entre eux est difforme, l’embryon n’est pas viable


Ces fausses couches du premier trimestre agiraient comme des filtres qui rejetteraient les fœtus non viables. Une sorte de sélection naturelle qui ferait bien son travail.

 

 

L’origine de ces fausses couches n’est pas étudiée au cas par cas !

 

Mais, pour les femmes, ça n’est pas plus facile à vivre pour autant. D’autant plus que la cause individuelle des fausses couches précoces n’est jamais recherchée. L’analyse des altérations chromosomiques du fœtus ne serait, selon les médecins, d’aucune utilité. Déjà parce qu’une fausse couche isolée n’est pas significative pour la suite. Mais aussi parce qu’en connaître la cause ne permettrait pas d’en prévenir d’autres.

Ainsi, de nombreuses femmes restent dans le flou et la peur de revivre cette expérience.

 

 

Fausses couches à répétition : 1% des femmes

Pourtant, les fausses couches à répétition ne  concernent qu’1% des femmes. Dans ces 1%, 3 femmes concernées sur 4 auront finalement un enfant en bonne santé.

Bien que le mystère persiste encore, des anomalies de l’endomètre seraient en cause et compromettraient l’implantation de l’embryon et son développement.

 

Les Fausses couches tardives : un véritable deuil

Les fausses couches tardives sont plus complexes et préoccupantes parce qu’elles interviennent à un moment où les femmes vivent pleinement leurs grossesses, où elles incarnent psychologiquement leurs rôles de mères et se projettent dans leurs futurs à 3.Les interruptions spontanées de grossesse du 3ème trimestre sont souvent traumatisantes et vécues comme de véritables deuils par les mamans.

Elles sont principalement dues à une défaillance du col. Or, même s’il est contrôlé régulièrement, son état peut changer en quelques jours, ce qui le rend difficile à prévenir. Dans certains cas, l’interruption de grossesse peut également être causée par des anomalies génitales de la mère, des maladies immunitaires ou des infections. La listériose et la toxoplasmose sont aussi souvent incriminées.

L’âge de la mère est un facteur important. Même si les femmes ont des enfants de plus en plus tard, il semblerait que nos corps ne suivent pas! À 42 ans, une femme a 50% de chance de faire une fausse couche. Mais les risques augmentent progressivement dès 30 ans.

 

Fausses couches : les signes avant coureurs

Lors d’une fausse couche précoce, les femmes peuvent ressentir des douleurs semblables à celles des règles. Par ailleurs, des saignements peuvent aussi donner l’alerte, même si ils ne sont pas systématiquement dus à une fausse couche. Il est aussi possible que les signes de la grossesse disparaissent peu à peu, à cause de la diminution de B-HCG. C’est d’ailleurs le dosage de ce dernier qui confirmera l’interruption de la grossesse, en cas de doute.

 

Les fausses couches tardives entrainent des douleurs progressives assez intenses, des saignements, et parfois même, la rupture de la poche des eaux.

 

 

Comment prévenir une fausse couche ?

Malheureusement, on ne peut ni prédire ni prévenir une fausse couche.  En revanche les facteurs aggravants sont de notoriété publique.

On sait que consommer de l’alcool, fumer ou prendre de la cocaïne favorisent le terrain, en laissant toute sa place à la culpabilité. Mais le mode de vie, l’état de santé de la mère et son âge sont déterminants.

Avant de mettre un bébé en route, mieux vaut faire un check up pour s’assurer d’être en bonne santé et opter pour une vie saine. Et pour celles qui remettent toujours ça à plus tard, il est important d’avoir en tête qu’en plus d’avoir plus de difficultés à tomber enceinte à 42 ans, les risques de fausses couches sont de 50%.

 

 


Le dépistage de la trisomie 21 :

Les risques d’avoir un enfant atteint de trisomie 21 augmentent en fonction de l’âge de la mère. Tout savoir sur le dépistage de la trisomie 21 au cours de la grossesse.

 

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande