J – 6 mois de l’accouchement !

 

Au 3ème mois de grossesse, la date de l’accouchement est fixée et les perspectives de plus en plus concrètes. Il vous reste 6 mois pour vous préparer au rendez  vous de votre vie !


 

L’accouchement c’est l’aboutissement de 9 mois de grossesse, d’angoisses, de fantasmes et de projections.
Mais l’accouchement c’est aussi un moment fondateur dans la vie d’une femme.  Et quand on y pense, neuf mois, ça n’est pas du luxe pour se préparer à un tel changement ! La future maman passera de fille à mère. Au-delà de son statut, c’est sa vie sentimentale, professionnelle, son univers tout entier qui vont être chamboulés.

 

 

L’accouchement : un moment clé !

 

En partageant 9 mois de complicité avec son bébé, sans même le connaître, l’imaginaire de la future maman prend le dessus. Elle se projette, nourrie par ses rêveries enfantines et un futur idéalisé. Quelle petite fille n’a jamais joué à la maman et au bébé ? Même les plus garçons manqués d’entre nous sont passées par là !

 

Ainsi, la rencontre est aussi attendue que fantasmée. On s’attend toutes à vivre une expérience quasi mystique lors de la naissance de notre enfant ! On imagine toutes un moment idyllique, un sentiment de sérénité absolue et la naissance d’une relation fusionnelle indéfectible !

Pour que ce moment magique se déroule le plus favorablement possible, chacune d’entre nous a des attentes spécifiques pour son accouchement.

 


Alors que la majorité a fait de la sécurité une priorité, d’autres rejettent la surmédicalisation.


 

Il y a 5 millions de naissances par jour en Europe et près d’1 million en France. Pour palier le nombre important de naissances, les sociétés modernes ont misé sur la technique et la sécurité! La poursuite effrénée pour la réduction des risques a éclipsée l’Humain.

 

Le manque d’effectifs et les nombreuses contraintes liées au protocole tendent à déshumaniser de plus en plus les accouchements. Les futures mamans sont plongées dans l’anonymat glacial des hôpitaux alors qu’elles s’apprêtent à vivre l’expérience la plus forte de leurs vies !

 

En réaction à cette déshumanisation, les cliniques privées ont depuis longtemps gagné leurs publics. Ces établissements renommés, qui accouchent femmes politiques et célébrités, proposent des accouchements encadrés, dans des structures à taille humaine, dotées des meilleurs spécialistes.

 

Accouchement sans péridurale : retour au basique !

 

Mais au-delà du confort d’un lieu intimiste, certaines femmes veulent être actrices de leurs accouchements. Elles ont la sensation que le monde entier a occulté leurs capacités à accoucher! Elles ne veulent plus être accouchées mais accoucher toutes seules ! Pour se réapproprier cette faculté originelle, mais aussi pour vivre pleinement ce moment, elles veulent ressentir l’intégralité des sensations, y compris la douleur qui fait, selon elles, partie intégrante de l’expérience !

Ainsi, depuis quelques années, on assiste au retour de l’accouchement sans péridurale.


Les méthodes alternatives

Mais le retour aux sources ne s’arrête pas là ! Désireuses de se recentrer sur l’humain et l’expérience de la naissance, de plus en plus de femmes se tournent vers des méthodes alternatives. Atypiques, naturels, bien que régressives pour certains, les accouchements s’éloignent du schéma habituel.

 

L’accouchement à domicile

Certaines femmes désireuses de jouer le rôle principal de leur accouchement et de vivre ce moment dans un environnement familier optent pour l’accouchement à domicile. Elles font le choix d’accoucher entourée de leur proches chez elles.
Mais si dans certains pays cette méthode est très rependue, en France, l’accouchement à domicile ne représente qu’1% des femmes enceintes.

 

Maison de naissance : accoucher dans sa bulle

D’autres font le choix d’accoucher en maison de naissance. Elles choisissent d’accoucher sans péridurale, dans une structure non médicalisée. Mais, en France, les maisons de naissance sont adossées à des hôpitaux pour pallier les risques en cas de complications

 

Accoucher dans l’eau

L’alternative aquatique est rarement choisie en France. Alors qu’en… elle concerne …% des femmes. Accoucher dans l’eau présenterait de nombreux avantages pour la mère et l’enfant, même si la méthode est très controversée.

 

Face à cette tendance du retour du retour au source, on peut noter une sorte de défiance vis à vis de la péridurale et de la césarienne

La péridurale : une alternative à la douleur

On assiste bel et bien au retour des accouchements naturels. Même si dans les faits le pourcentage des accouchements sous péridurale l’emporte haut la main, il semblerait que la majorité des femmes opte pour l’option sans douleur. Car pour beaucoup, la péridurale est toujours synonyme d’avancée médicale et de confort.

 

Césarienne : de la délivrance au mépris

Initialement réservée aux femmes dont l’accouchement par voie basse comportait des risques pour la mère et l’enfant, la césarienne sauve des vies. Pourtant, elle est de plus en plus perçue comme un acte de confort. Ainsi quand une femme évoque sa césarienne, on la compare à une starlette hollywoodienne qui place son corps au premier plan.

 

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande