LA TOXO … QUOI ?

Avant d’être enceinte, vous n’en n’aviez jamais entendu parler. Mais aujourd’hui, la toxoplasmose fait partie intégrante de votre quotidien. Au 2ème mois de grossesse, on vous conseille déjà d’éviter certains aliments, en attendant de tester votre immunité.


 

 

La Toxoplasmose : C’est quoi au juste ?

 

La Toxoplasmose est une maladie due à un parasite, le Toxoplasmagondii. Si cette maladie est bégnine en temps normale, enceinte, il vaut mieux la prendre au sérieux. Car elle peut avoir de graves conséquences sur le fœtus. Elle peut provoquer des fausses couches, des malformations, des lésions cérébrales ou oculaires et des problèmes psychomoteurs.

 

 

Comment ça s’attrape ?

Le parasite pond généralement ses œufs dans les intestins des chats. Mais il ne suffit pas d’éviter les chats pour autant ! Par ses selles, le chat contamine le sol, puis les fruits, les légumes…Ou tout autre végétal susceptible d’être ingéré à son tour par d’autres animaux, comme des porcs, des moutons ou des vaches.

 

 

Immuniser ou pas ?

Au cours du 1er examen prénatal mois de grossesse, votre gynécologue va tester votre immunité à la toxoplasmose. Vous allez effectuer une prise de sang qui permettra de savoir si vous êtes immunisée ou pas !

 


UNE FEMME SUR DEUX N’EST PAS IMMUNISÉE


 

Pas immunisé contre la toxoplasmose ?

Pas de panique ! Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas immunisée que bébé aura des séquelles ! Mais, dès aujourd’hui, vous devrez suivre un régime alimentaire spécifique pour éviter d’attraper la toxoplasmose. Pas d’inquiétude si votre matou est un chat de salon, il représente un risque quasi nul !

 

 

Et si je l’attrape enceinte ?

Plus vous approcherez du terme de votre grossesse, plus les risques de contamination seront importants pour vous et bébé. Pour vérifier que vous ne contractez pas la maladie enceinte, votre gynécologue vous prescrira une sérologie par mois jusqu’à votre accouchement.

Si on détecte la toxoplasmose au travers de l’une de ses prises de sang, vous passerez une amniocentèse, qui permettra de révéler l’éventuelle contamination de bébé. Si le parasite a traversé le placenta, en accentuant les risques d’infection pour bébé, vous serez mise sous antibiotiques pour pallier les séquelles encourues par l’enfant.

 

 

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande