L’accouchement Old School

Si la péridurale a longtemps été accueilli comme le graal de l’accouchement, le rejet de la surmédicalisation et le désir des femmes enceintes de se réapproprier leur capacité originelle désacralise cet antidouleur ! Et à la grande surprise des modernistes, les femmes reviennent de plus en plus à l’accouchement sans péridurale.


Accouchement sans péridurale : un attribut originel

 

Plus de quatre enfants par seconde voient le jour à travers le monde. Aux quatre coins du globe, les naissances se déroulent selon des rites et des traditions qui leurs sont propres. Le documentaire de Gilles de Maistre, Le Premier Cri nous fait parcourir la planète et les diverses cultures qui entourent ce moment magique.

 

Alors qu’au coeur de la forêt amazonienne, des indiennes recouvrent leurs corps de peintures ancestrales avant de donner la vie en ne comptant que sur le pouvoir des feuilles pour atténuer la douleur, au Vietnam, les maternités sont semblables à des fourmilières médicalisées où la péridurale est réservée aux plus aisées. Quand une mexicaine prépare son accouchement sans péridurale au milieu des dauphins dans un lieu exceptionnel, entre l’ashram et le surf camp, en passant de séances de relaxation en bain de mer avec les dauphins, pour stimuler son futur bébé, en Inde, les femmes sont souvent trop pauvres pour aller à l’hôpital. Elles s’en remettent aux sages femmes de quartier et accouchent dans des bidonvilles où l’on n’oserait pas s’asseoir, exposant ainsi leur survie et celle de leur enfant, faute de moyen!

 

Si ce magnifique documentaire et l’esthétisme incomparable de ses images mettent en évidence la capacité universelle des femmes à accoucher dans n’importes quelles conditions, il met aussi le doigt sur les nombreuses disparités auxquelles les femmes sont soumises selon leurs nationalités et leurs statuts à travers le monde.
Certaines de ces femmes ont le luxe de choisir d’accoucher naturellement sans assistance médicale ni péridurale parce que, pour elles, le danger n’est pas dans la nature, en voulant ainsi se rapprocher d’un idéal fantasmé.
Pour d’autres en revanche, comme en Amazonie ou dans les confins du Sahara, l’accouchement sans péridurale est une fatalité et la médicalisation un luxe inaccessible.

 


L’accouchement dans sa version initiale


Le luxe de choisir !

 

Dans nos sociétés modernes, les femmes sont conscientes du statut privilégié que constitue ce choix, mais ne veulent pas y renoncer pour autant.

 

Si de leurs côtés, les hôpitaux pullulent et la progression de la médecine se développe exponentiellement, elles regrettent la sur-médicalisation, notamment la généralisation de la péridurale. Elles ont l’impression d’être insidieusement incitées à accoucher avec péridurale. Ces femmes se sentent ainsi privées de leur attribut originel. Comme si la société, dans sa globalité, reniait leur capacité à donner la vie. Elles veulent se réapproprier ce don en accouchant naturellement !

 

Mais elles sont aussi guidées par l’expérience en elles-mêmes, dont elles ne veulent pas perdre un instant. Si pour certaines, les contractions et la douleur sont synonymes de craintes, elles font néanmoins partie intégrante de ce moment unique.

 


Accoucher sans péridurale : Mode d’emploi

Mais qu’est ce que ça implique ? Est ce qu’il existe des anti douleurs naturels ?… Et si la douleur devient insupportable ? Tout savoir de la gestion de la douleur sans péridurale !

 

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande