Maman déprime !

De retour à la maison avec bébé les mamans ont tendance à déprimer…Loin d’être une exception le baby blues concerne 1 maman sur 2 !


Baby blues : une phase physiologique et circonstancielle

 

Beaucoup de mamans se sentent délaissées après 9 mois de grossesse, où elles étaient au centre des préoccupations – même si on entend souvent dire que c’est le transfère d’attention sur bébé, qui est responsable du baby blues des mamans après l’accouchement.

 

En réalité, c’est plus la solitude qui fait suite à l’effervescence qui est en cause ! Les proches se pressent à la maternité dès l’accouchement, sans nous laisser une minute de répit pour nous reposer mais une fois à la maison il n’y a plus personne !

 

Rares sont les grands mères, qui comme autrefois, viennent donner un coup de main durant les premières semaines de bébé ! Ainsi, les jeunes mamans se retrouvent livrées à elles –mêmes sans expérience ni soutien, en plus de devoir assurer jour et nuit pour répondre aux besoins de bébé !

 

Mais outre la sensation d’abandon, le baby blues est aussi dû au manque d’information. Si ces mamans ont été bien préparées à l’accouchement, les suites de couche représentent un moment encore nébuleux. Il est vrai que si la grossesse et l’accouchement sont des sujets récurrents, l’après est rarement abordé. On trouve peu de copines pour détailler leur épisiotomie ou leur moral dans les chaussettes, et pourtant nombreuses sont celles à passer par là!
Si durant la grossesse, les mamans trouvaient du réconfort sur divers supports dédiés, après l’accouchement elles sont lâchées dans l’inconnu.

 

Si quelques unes ont la chance d’être entourées et peuvent compter sur l’aide de leurs familles. Certaines doivent faire face à ce Tsunami toutes seules. Et malgré les idées reçues, entre les baisses de morales, le changement de vie radicale, les nuits blanches à répétition et un corps en chantier, qui assume le choc des suites de couche, ça n’est pas une promenade de santé ! Il y a de quoi faire un baby blues !

 

Et au lieu de se confier pour se soulager, on culpabilise ! La naissance d’un enfant est avant tout synonyme de joie. Comment pourrait ‘on se plaindre alors que la Terre entière se réjouie pour nous ! Comment dire à toutes ces personnes enjouées qu’on est au bout du rouleau, sans avoir l’impression d’être une mère indigne !? Alors on ne dit rien et on laisse la culpabilité du baby blues nous asséner le coup de grâce… Jusqu’au jour où on craque parce qu’on n’a plus la force de contenir les larmes et la fatigue!


Mais le craquage est salvateur … Autant redouté et refoulé par les jeunes mamans que bénéfique ! Il permet de remettre les pendules à l’heure !


D’autant plus que l’omerta des mamans face au baby blues peut parfois conduire à une dépression post- partum, beaucoup plus sérieuse !

 

Mum’s tips :

 

  1. On ne joue pas les supers woman: on se fait aider! Jeune maman on a souvent envie de prouver qu’on peut tout assumer dès notre retour à la maison. Mais pour celles qui ont le choix c’est le moment de se faire aider! Alors on accepte l’aide de mamie, ne serait ce que pour faire une sieste et récupérer de notre nuit blanche!
  2. On essaye de prendre du temps pour soi: Bien qu’on ait mille choses à faire c’est important de s’aérer l’esprit !
  3. Entre les pleurs, la fatigue et les hormones mieux vaut se changer les idées pour éviter l’HP!
  4. On lève le pied sur les tâches ménagères: les premiers mois bebé c’est un boulot à plein temps. Alors si vous faites partie de celles qui ne supportent pas d’avoir une machine de retard, il faut vous soigner ou déléguer. On met chouchou à contribution ou on prend une femme de ménage !
  5. Nounou Night Fever: Les premières  semaines, le plus dur reste le manque de sommeil. Bébé se réveille toutes les 3 à 4 heures pour manger! Or Il ne faut pas négliger les conséquences de la privation de sommeil! Cette pratique était même une torture utilisée par les soviétiques pendant la guerre. C’est dire si ça tape sur le système !
    Alors quand le manque de sommeil devient insupportable, on réagit !
    Il existe des services de babysitting de nuit. Une nounou arrive chez vous dans la soirée, et prend le relais pendant que vous dormez. Elle s’occupe des biberons et des changes jusqu’au petit matin. Lorsque vous avez retrouvé votre fraîcheur après une bonne nuit réparatrice!

 

 

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande