Papa fait une grossesse nerveuse !

 

Au 4ème mois de grossesse, votre conjoint est très attentionné et hyper stressé ! Tout l’inquiète et, en particulier, bébé ! Et comme à ce stade de votre grossesse, vous et bébé ne formez qu’un, il vous étouffe ! Mais soyez compréhensive, il est probable qu’il fasse une petite couvade !


La couvade : Un trop plein d’amour !

 

Les papas sont de plus en plus impliqués dans la grossesse. Mais la couvade ne concerne pas l’ensemble des papas attentionnés, mais ceux qui ont tant d’empathie pour leur femme qu’ils en font une grossesse nerveuse !

 

 

Comment reconnaître une couvade ?

 

Souvent hyper protecteurs, ils vivent pleinement l’expérience de la grossesse. On les reconnaît parce qu’ils s’inquiètent constamment pour maman, comme pour bébé ! Visuellement, on les repère au bidon naissant. Ils s’arrondissent au même rythme que leurs femmes.

 

Pendant la couvade, les papas souffrent de syndromes psychosomatiques : nausées, insomnies, fringales et prise de poids sont de la partie !


Dans certains cas, on observe même une diminution du taux de testostérone chez le futur papa !


 

 

Mais papa ne sera jamais maman !

 

Si les hommes atteints de couvade manifestent, pour la plupart, des symptômes de la grossesse, ils n’en n’éprouvent pas les sensations, ce qui les frustre et accentue leurs angoisses. Alors, c’est sur maman qu’ils reportent ce trop plein d’amour ! Si bien que les futures mamans passent leurs temps à les rassurer sur l’évolution de leur grossesse, alors qu’elles doivent déjà faire avec leurs propres angoisses et les multiples bouleversements qu’elles subissent !

 

Ça n’est pas évident de gérer sa grossesse, et celle de son mari en même temps ! Mais une telle preuve d’amour pousse à la bienveillance…

 

 

Les travers de la couvade

 

Papa étant très émotif durant sa couvade, il y a de grandes chances pour qu’il sur réagisse au cours des différentes étapes de la grossesse. Hyper protecteur, il en devient oppressant à force de guetter le moindre de vos faits et gestes.

 

Stressé durant les échographies, au point que vous hésitez à l’emmener, pour pouvoir vivre l’instant sereinement. À fleur de peau et angoissé, il y a fort à parier qu’il ait un malaise le jour de l’accouchement. Assurez vous d’avoir une chaise à porter de main ! Ça serait dommage que papa se fasse une commotion cérébrale le jour J. Il ne se remettrait pas d’avoir râté son petit bout…

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande