Top départ ou fausse alerte ?

Au 9ème mois de grossesse, on a tendance à assimiler le moindre ballonnement à une contraction ! Souvent craintes et redoutées, les contractions font partie intégrante du mythe de la grossesse. Et plus on se rapproche du terme, plus elles nous angoissent.


Les contractions : Comment les reconnaître ?

 

Avant d’en avoir eues, on ne peut pas vraiment savoir ce que c’est. Et c’est justement le mystère qui les entoure qui effraye les novices.  Alimentées par diverses représentations de douleurs insoutenables, elles sont rarement synonymes de bonheur et de sérénité, alors les questions affluent ! Qu’est ce que c’est ? Comment les reconnaître ? À quoi s’apparente la douleur ressentie pendant les contractions ?

 

On distingues 2 types de contractions : les fausses et les vraies !

 

En claire une femme enceinte peut sentir son ventre durcir de temps en temps à compter du 6ème mois de grossesse. Pas de panique ! En dépit des idées reçues, ça n’est ni mauvais signe, ni annonciateur d’une fausse couche. Tant qu’elles ne se manifestent pas plus de 10 fois par jour et qu’elles sont indolores, les contractions sont tout à fait normales ! Néanmoins, en cas de doutes, mieux vaut consulter, ne serait-ce que pour se rassurer !

 

Physiologiquement, les contractions accompagnent la distension de l’utérus au cours du troisième trimestre de grossesse.


Concrètement, on a la sensation étrange que notre ventre est compressé un peu comme si on avait enfilé un pull beaucoup trop petit et oppressant !


Et on n’est pas si loin du compte parce que, pendant le processus, l’utérus se contracte et durcit.

 

Si les contractions sont naturelles, elles ont aussi du sens. Après un effort, elles invitent au repos, comme un signal corporel. Vous avez marché toute l’après midi ! Il est maintenant temps de vous allonger. Dalleurs ces contractions ont tendance à se dissiper avec du repos.

 

La dernière ligne droite !

 

Lors du 9ème mois de grossesse, les fausses alertes sont courantes. Les contractions sont plus douloureuses et régulières. Mais contrairement aux vraies contractions, elles n’ont aucune incidence sur l’ouverture du col de l’utérus. Mais dans les faits, quand on n’a pas fait médecine, et que c’est notre premier enfant, il est difficile de faire la différence !  Alors dans ces cas là, on fonce à la maternité pour faire monitoring où une sage femme pourra vérifier le rythme et l’intensité des contractions… En cas de fausse alerte, on est souvent frustrée ! Il faut dire qu’à ce stade de la grossesse, on est si prête qu’on a l’impression que notre ventre va exploser ! Mais il ne faut pas désespérer car ces fausses alertes précèdent souvent l’accouchement. Encore une fois, elles ne sont pas vides de sens et se manifestent comme un entrainement au jour J. Pour ma part, le monitoring indiquait une fausse alerte le 21 novembre à 16h alors que j’accouchai le 22

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande