Un heureux événement !

Au début de la grossesse, alors qu’on vient d’apprendre la nouvelle, on est pressée et, parfois, un peu stressée de l’annoncer à ses proches.
Mais en dépit des idées reçues, dès le 1er mois de grossesse, les réactions sont aussi imprévisibles que surprenantes !


 

Annoncer sa grossesse : Des réactions surprenantes !

 

Quand on s’imagine annoncer sa grossesse, on a toutes en tête une parenthèse enchantée, faîte de douceur et de partage avec nos proches. Un espace hors du temps, où tout le monde se montrerait gentil et attentionné.
On a toute l’image d’un univers empreint de féminité, ponctué d’échanges confidentiels avec les femmes de notre entourage, et de moments complices entre amis. Toutes nos projections nous renvoient à un cocon dans lequel on évoluerait sereinement, entre rêverie et amour, jusqu’à notre accouchement

En réalité, les réactions à l’annonce d’une grossesse sont pleines de surprises !!

 

 

Annoncer sa grossesse au papa !

 

Le moment idéal n’existe pas !

Avant toute chose, il faut annoncer sa grossesse au papa ! Et si, dans les films, ce moment est toujours idyllique … Dans la vraie vie, les choses sont plus complexes. Rares sont les grossesses programmées et nombreux sont les concours de circonstances. Oui les concours de circonstances, et non pas des accidents !

On s’aime, on veut un enfant un jour (mais pas forcément toute suite), on fait l’amour et… BANCO ! Alors qu’un accident, c’est plutôt quand on tombe enceinte d’un sex friend, en se demandant ce qu’on fait chez lui au petit matin …

Nous disions donc BANCO ! Sauf qu’annoncer sa grossesse, ça n’est pas toujours simple. Selon le contexte, le timing peut vous sembler mal choisi et vous pousser à repousser l’échéance ! Vous visez une promotion alors que chouchou est déjà proche du burn out et envisage de changer de boulot… ?  Comment annoncer sa grossesse dans ces conditions ?
Il y aura toujours quelque chose : un boulot, une opportunité, un décès ou la maladie d’un proche.

 


Professionnellement parlant, si vous attendez le bon moment, vous aurez 50 ans et ne pourrez plus devenir parent. Le timing devient un problème quand il joue contre nous. 


 

Beaucoup de couples enchainent les FIV et autres traitement, en voyant leurs chances d’avoir un enfant diminuer d’année en année. Alors on dédramatise !!!
Les seules questions que vous devez vous poser c’est : Est-ce que je l’aime ? Est ce que je veux un enfant avec lui ? Si les réponses à ces deux questions sont positives, il faut arrêter de remettre à demain et annoncer sa grossesse au papa avant que votre ventre parle de lui-même ! Votre déni de grossesse serait bien plus compliqué à expliquer !

 

 

Ne pas se fier à la première réaction !

 

Là encore on est loin des comédies romantiques et du papa qui se met debout sur sa chaise pour annoncer sa grossesse à la Terre entière. La plupart des hommes ont besoin d’un temps pour intégrer la nouvelle. Les premières pensées qui leur viennent sont généralement d’ordre financière et matérielle. Alors que vous vous attendez à des effusions de bonheur, il fait ses comptes, se renseigne sur le prix de l’immobilier et met en vente son coupé sport !

Pas de panique ! Nous ne venons tout simplement pas de la même la planète, comme nous l’explique le célèbre bouquin !

C’est sa manière à lui de se projeter dans son rôle de papa. Désormais chef de meute, il se préoccupe de ses devoirs envers sa famille ! Un peu rétrograde, je vous l’accorde ! Mais ça part d’une bonne intention. Soyez compréhensive mais n’hésitez pas à lui dire que vous avez besoin d’être rassurée et que vous avez neuf mois pour parler voiture et logistique !
Incitez-le à exprimer son ressenti, en lui confiant vos propres craintes. Rapidement, les rôles s’inverseront et son enthousiasme deviendra exponentiel. À tel point qu’il annoncera sa grossesse à tout le monde, en répétant le lapsus à tout bout de champ! Profitez de ces moments précieux à deux et attendez un peu de vous confronter à l’oppression familiale !

 

Annoncer sa grossesse : l’oppression familiale !

 

Annoncer sa grossesse à sa famille, c’est toujours un peu délicat !  Entre les pessimistes chroniques et les pots de colle on se ne sait plus où donner de la tête.

Certains multiplient les remarques désobligeantes, sans même sans rendre compte : « Mais tu n’as même pas de vrai travail ! », « Tu sais qu’un enfant ça implique beaucoup de responsabilités !», « Il va falloir assumer ! » « Ne comptez pas sur moi pour le garder quand vous irez écouter de la musique dans le désert avec cette bande de drogués !»
Bien que vous soyez adulte et vaccinée, vos parents ont tendance à réagir comme si vous étiez une ado attardée, tombée enceinte sur les bancs de l’école !

D’autres sont carrément envahissants. Ils y vont de leurs avis personnels, sur l’éducation de votre enfant, le cursus que votre nouveau-né devrait suivre, une fois à l’université, et même sur le métier qu’il devrait exercer ! Ils se permettent de critiquer le prénom que vous avez choisi, font des blagues vaseuses ou se proposent carrément de choisir pour vous !!! Il faut croire qu’annoncer sa grossesse à sa famille c’est accepter qu’elle soit omniprésente.


La famille c’est un peu comme un soutien-gorge trop petit, ça vous comprime la poitrine et entrave à votre respiration!


Si vous la trouviez déjà trop présente avant l’arrivée de bébé, vous n’avez encore rien vu ! C’est un peu comme si les liens filiaux leurs donnaient des droits sur votre personne, comme sur votre enfant.

 

Si avant ils leurs restaient un peu de retenu, aujourd’hui, ils se lâchent complètement ! Vous avez beau avoir fait une liste de naissance, méticuleusement remplie, ils savent exactement ce qu’il vous faut ! C’est vrai ! Après tout, ils ont bien été parents… (Sauf que les couches étaient en tissus !!!!)

 

Si vous la trouviez déjà trop présente avant l’arrivée de bébé, vous n’avez encore rien vu ! C’est un peu comme si les liens filiaux leurs donnaient des droits sur votre personne, comme sur votre enfant.
Si avant ils leurs restaient un peu de retenu, aujourd’hui, ils se lâchent complètement ! Vous avez beau avoir fait une liste de naissance, méticuleusement remplie, ils savent exactement ce qu’il vous faut ! C’est vrai ! Après tout, ils ont bien été parents… (Sauf que les couches étaient en tissus !!!!)

 

Annoncer sa grossesse, c’est mettre sa famille au premier plan. Mais ce que les futures mamans entendent par famille, c’est la leur, Maman, papa et bébé !

Mieux vaut instaurer des limites dès le début, sans les froisser. Parce que si votre famille connaissait votre franc parler habituel, désormais vous êtes enceinte et ils prennent la moindre réflexion comme un rejet filial.

 

Vous l’aurez compris, rien ne presse ! Prenez votre temps, le plus tard sera le mieux ! Et pour les susceptibles, la parade est vielle comme le Monde : La superstition des 3 mois de grossesse !

 


Un heureux évènement : relation mère/fille

Enceinte vos rapports avec votre mère peuvent aussi se dégrader ! Les relations mères/filles, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, sont toujours complexes ! Il se peut qu’en ajoutant bébé à l’équation, elles deviennent plus compliquées à résoudre ! Un heureux évènement et elle perd son bébé !…


Enceinte : réaction des amies :

La grossesse est un tournant décisif dans la vie d’une femme qui entraine quelques bouleversements. Selon vos amies et leurs parcours, votre grossesse peut remettre en cause votre complicité. Enceinte, vous pouvez attiser la sympathie comme la jalousie !


Femme enceinte : on n’est pas épargnée ! 

On s’imagine que face au miracle de la vie, les gens s’adoucissent  et font preuve d’un minimum de délicatesse envers une femme enceinte. On croit même que les moins civilisés d’entre nous repousseront leur animosité ….

 

Product successfully added to your shopping cart
Quantity:
Total:
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products:
Total shipping:  To be determined
Total:
Continuer vos achats Payer votre commande